Actualités

Bio Direct à l'affiche du...

LaTerre à l'Assiette

L'Agence bio organise une série de film pour...

En savoir plus...

A précigné, le porc est...

Antoine et Dorothée Foret

Le président de Biodirect dans la presse

En savoir plus...

Journées des Eleveurs

Tous les ans nous organisons trois réunions...

En savoir plus...

Atelier Porc Bio

Article de Paysan Breton

En savoir plus...

Une équipe du Figaro...

PH Moreau I télé

Reportage de Figaro TV (i-télé) chez Philippe...

En savoir plus...

Une équipe de France 2...

Ph Duté Reportage France 2

Reportage de France 2 chez Philippe Duté à la...

En savoir plus...

Les éleveurs acteurs de leur filière

Bio Direct, ce sont des éleveurs :

  • dont la vocation est de respecter chacun des partenaires
  • dont la volonté est de dégager de la valeur ajoutée à chacune des étapes de leur intervention.

Des éleveurs impliqués jusqu'à la définition de la politique commerciale de leurs productions
.

 
2-3-2-reunion

La mission des éleveurs

  • Etre le garant d'une éthique par une production respectueuse d'une agriculture biologique,
  • Etre en adéquation avec le cahier des charges de BIO DIRECT,
  • Assurer une production animale en lien avec le sol, produire ses céréales et valoriser les déjections,
  • Respecter le bien-être de l'animal pour optimiser la qualité de la viande,
  • Produire des produits de qualité et de goût pour fidéliser les consommateurs.
 

Des éleveurs impliqués dans les valeurs de Bio Direct

  • Respect de la chaine alimentaire (élevage au naturel, sans artifices),
  • Respect de l'espace naturel dans lequel sont élevés les porcs biologiques: en lien avec leur environnement naturel, ils puisent la force de l'alimentation des animaux dans les cultures mises en place sur le parcellaire de l'élevage. La cohérence des équilibres entre la terre, l'eau, l'animal et les plantes constituent les fondements de l'engagement des éleveurs de porcs biologiques,
  • Respect d'une solidarité entre les éleveurs et les autres acteurs de la filière,
  • Respect de la qualité du produit par un partage des missions des opérateurs,
  • Respect de l'équilibre économique et de la notion d'équitabilité.
 
2-1-1-campagne-elevage-porcs

Les grandes lignes de leur conduite d'élevage

L'alimentation du porc biologique
  • Les animaux sont nourris avec des aliments bio. Une majorité des aliments proviennent de l'exploitation ou d'autres exploitations bio de la même région.
  • Les porcs, élevés en plein air ou sur paille, sont nourris avec une alimentation produite suivant les règles de l'agriculture biologique.
  • Aliments C2 (deuxième année de conversion) 30% maxi (60 % s'ils proviennent de l'élevage).
  • Aliments conventionnels autorisés si non disponible en bio, avec un maximum de 25 % de la ration journalière (avec accord OC et conforme aux annexes) et en moyenne annuelle de 5 % du 01/01/10 au 31/12/11 et 0% après le 01/01/12.
  • L'utilisation de vitamines de synthèse identiques aux naturelles est autorisée ainsi que les  farines de poissons (non pratiqué en France).
  • Les acides aminés de synthèse sont interdits.
 
2-3-2-aliments-eleveurs
Lien au sol
  • Les éleveurs bio respectent l'harmonie entre les sols, les végétaux et les animaux.
  • En conciliant cultures et élevages, ils maîtrisent l'intégralité de leur processus de production. Ils cultivent des végétaux bio sur leurs terres fertilisées.
  • Obtenus sans OGM ou produits chimiques de synthèse, ces aliments bio permettent de nourrir les animaux.
  • L'élevage hors-sol est interdit. L'exploitation doit disposer de surfaces nécessaires pour assurer l'accès à un espace de plein air, pour produire une partie au moins de l'alimentation des porcs, et pour réaliser l'épandage des effluents.
  • L'utilisation des fumiers de l'élevage est autorisée pour enrichir les sols.
 
2-3-2-champ
Mixité
  • La présence d'animaux biologiques et non biologiques au sein d'une même exploitation est autorisée dans la mesure où il s'agit d'espèces différentes et si les unités de production (bâtiments, parcelles) sont clairement séparées.
 
Bien être
  • Les bâtiments sur paille doivent présenter une aire de couchage sèche, suffisante et recouverte d'une litière.
  • L'attache et l'isolement des animaux sont interdits.
  • Les animaux doivent avoir accès à des espaces de plein air et à une surface minimale définie par animal à l'intérieur et à l'extérieur des bâtiments (annexe III du RCE 889/2008).
  • L'insémination artificielle est autorisée.
  • Les mutilations telles que l'écornage, la castration,... sont soumises à dérogation avec utilisation d'antidouleur.
 
2-3-2-elevage
Les soins des animaux
  • Les produits phytothérapeutiques, homéopathiques et les oligoéléments doivent être utilisés de préférence aux médicaments allopathiques chimiques de synthèse et antibiotiques (usage très règlementé).
  • Ces derniers sont autorisés uniquement en usage curatif et sous prescription vétérinaire, un traitement maximum par cycle de vie de l'animal, seulement quand celui-ci est nécessaire.
 
Les bâtiments
  • Accès libre à l'extérieur et aire de couchage sur litière.
  • Les truies sont maintenues en groupe, sauf pendant la fin de gestation et pendant la période d'allaitement.
  • Pour les porcelets et porcs en engraissement, des aires d'exercice permettent de satisfaire leurs besoins naturels et de fouir avec accès sur l'extérieur (courette).
 
2-3-2-exploitation

Bio Direct
Erca Bio

contact@porcbiologique.fr
02 43 53 64 50

Crédits